Le 21 août 2020, une action collective visant le Diocèse de Québec a été déposée à la Cour supérieure du district de Québec. Le but de cette action est d’obtenir une juste indemnisation pour toute personne victime d’agression sexuelle de la part d’un membre du clergé (évêque, prêtre, diacre), d’un employé ou d’un bénévole sous la responsabilité directe de l’Archevêque catholique romain de Québec entre l’année 1940 et aujourd’hui.

Les autorités du Diocèse de Québec, souhaitant rendre justice aux personnes blessées et contribuer autant que possible à réparer les torts qui auraient pu être causés, ont entrepris des discussions de règlement pour éviter à toutes les parties un lourd processus juridique.

Afin de connaître précisément l’ampleur du nombre de victimes possibles à partir de 1940 jusqu’à ce jour, les autorités diocésaines ont convenu d’obtenir de la Cour supérieure du Québec l’autorisation que soit publié un avis public qui invite toute victime potentielle à se manifester. Le Cardinal Gérald C. Lacroix, archevêque de Québec, a déclaré à ce sujet : « J’invite toutes les personnes qui auraient subi de tels abus à faire connaître leur histoire pour favoriser la recherche d’un règlement ajusté aux faits qui seront établis ».

Praise the Lord

Read the Whole Article at https://www.ecdq.org/