Vœux de Noël et du Nouvel An

Le cri antique résonne encore en ce Noël 2013 : « Éclatez en cris de joie, ruines de Jérusalem, car le Seigneur a consolé son peuple. » (Isaïe 52, 9) Les ruines abondent parmi nous. Il est facile d’en faire une longue liste. Pensons à toutes les ruines causées par le chômage, le manque de logements, la violence sur les femmes et les enfants, la drogue, la corruption, la collusion, l’injustice sous tant de formes, la faim, la maladie, la guerre, les ruines intérieures et spirituelles qui écrasent et minent nos vies. Ce sont les ruines de notre propre maison : notre famille, notre ville ou village, notre humanité, la terre, l’air que nous respirons.  Et pourtant, nous osons proclamer à Noël : « La terre entière a vu le Sauveur que Dieu nous donne. » (Psaume 97, 3) « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière; sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre, une lumière a resplendi. […] Oui! un enfant nous est né, un fils nous a été donné; l’insigne du pouvoir est sur son épaule; on proclame son nom : “Merveilleux-Conseiller, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix”. » (Isaïe, 9, 1.5)  Et notre pape François, dans son exhortation sur La joie de l’Évangile,

Read more...